Les participants

Projet photographique participatif racontant la vie à Sceaux en 365 jours, du 1er janvier au 31 décembre 2019

Ce que disent les participants:

“J’ai trouvé ce projet très sympa car cela permet de mettre en valeur une ville et ses différents quartiers, d’un point de vue très personnel. Cela permet de jouer avec différents éléments (le temps, la floraison, le moment de la journée, etc… ) et les personnes qui s’y trouvent en fonction du moment de la journée et du lieu : du sportif au parc à l’enfant qui sort de l’école, du cadre sur le quai du RER au retraité qui fait son marché…
C’est aussi un bon moyen de fédérer des populations très différentes autour d’un même projet qui est à la fois simple, peu couteux, cela allie le numérique, l’artistique. Tout le monde peut vraiment y participer!
Cela reflète bien qu’une ville peut avoir 1000 facettes même si nous n’en montrerons que #365 dans ce projet.”

Séverine


“Les photos du présent sont les futurs témoins objectifs de l’histoire. Je suis très fière de contribuer à écrire dans le temps la ville, les rues, les parcs et jardins qui font parties de mon année 2019”.

Yaël


“C’est un projet qui permet de se rencontrer, d’échanger, de partager son regard sur une ville qui nous rassemble. A travers la perception de chacun, et la photographie, on redécouvre cette ville qui nous voit vivre au quotidien. Des petits moments perçus différemment par chacun qui constitue la richesse de cet endroit privilégié”.

Amélie


“Beau projet à la mémoire de la ville de Sceaux et à la conservation de son histoire dans le temps, aussi bien sur le plan du patrimoine architectural que sur ses habitants et/ou ses commerçants.
J’ai souhaité participé car j’aime la photographie qui plus est, si cette dernière permet de redécouvrir ma Ville, la contempler d’un nouveau regard.
J’espère que ce projet permettra dans quelques années, de part son livre et les traces qu’il aura laissé, de pouvoir se remémorer ce qu’est notre belle Ville”.

Marion


“Une ville évolue par petite touche, ne serait ce qu’au gré des saisons. J’ai trouvé séduisante cette idée de fixer en image cette évolution de manière collaborative, chacun ayant un angle différent à faire valoir”.

Laurent


“Le projet 365 est pour moi l’occasion de redécouvrir ma ville à travers le regard des autres participants via les réseaux sociaux.
Il ouvre une nouvelle perspective à mes déambulations. Il me permet enfin d’exprimer mes émotions du moment en réaction à mon environnement à l’instant T par une image”.

Sophie


“Capturer le quotidien de notre ville et des personnes qui la fréquentent, qu’elles y habitent ou non, pour partager avec tous au travers de la photo le bonheur de Vivre à Sceaux : quelle sympathique idée ! Sous l’oeil du citoyen ordinaire toujours équipé grâce à son smartphone, soyons prêts à capter la lumière, un regard, une scène,…
Un beau projet pour l’amoureuse de la vie et de sa ville que je suis..

Kiki


“Dans ce projet, ce qui m’a séduite, c’est l’idée de la quotidienneté. Une photo reste le souvenir d’un épisode, d’un moment, d’une émotion. 365 photos et c’est notre vie qui est racontée, la vie de tous les jours, pas toujours extraordinaire mais faite de petits moments bons ou moins bons ; alors l’idée de mettre en exergue non un moment, mais tous les moments, enfin presque tous ! m’a semblé prodigieuse. Mettons l’accent, pour une fois, sur l’inaperçu !”

Anne


“J’ai décidé de participer à ce projet parce que l’idée de raconter une ville, au travers de photos, avec des personnes qui ne se connaissent pas, m’amuse.
Je suis impatiente de croiser des regards différents, de découvrir des lieux, des sujets, des émotions que je n’imagine pas alors que j’habite Sceaux depuis 15 ans et y travaille depuis 10 ans”.

Michèle


“Cette initiative m’a enthousiasmé pour 2 raisons :
– elle permet d’avoir un autre regard sur la ville, sur notre quotidien, notre environnement… et de ralentir, histoire de prendre une photo, chercher la lumière, le bon angle
– c’est un projet collectif, parfois lorsque je prends une photo, je suis abordée par une personne qui fait de même… et alors on parle du projet, de la ville, de la vie.

J’aime la photo (plus de 30 000 sur mon téléphone !), j’aime les gens et j’aime ma ville… donc 1 + 1 + 1 = 365 !

C’est la multiplicité des regards qui fera la richesse du résultat. le même espace, le même paysage est différent pour chacun et je pense que cela prendra forme dans les photos.”

Florence


“Cette démarche participative originale est bien dans l’esprit de la ville de Sceaux. Elle fait appel à l’intelligence collective pour créer une œuvre d’art d’images quotidiennes de la ville en 2019.”

Hélène et Robert


“Je participe à ce projet afin de montrer que Sceaux est une jolie ville, dynamique et innovante.”

Carole


“En toute modestie, certains endroits de Sceaux sont photogéniques « naturellement ». Par exemple, certaines perspectives s’enchaînant à la manière d’un poème, les bâtiments se mêlant à la nature apportent un rythme où il fait bon cheminer, seul parfois ou entre habitants et promeneurs.”.

Philippe


“Je suis passionnée de photos, mais non professionnelle. Le projet permet aux amateurs de participer.
Je soutiens les projets de la sorte, artistes ou amateurs dans une belle ville, Sceaux, qui a bercé mon enfance et ma jeunesse.
Je suis une scéenne de coeur et de famille ( 5 de mes génerations y ont vecu, se sont mariés, ont ete baptisés, y sont enterrés, ont aidé a son expension puisque mon arrière grand-père était maire par substitution pendant la guerre).
Sceaux, ville d’un potentiel énorme a tous niveaux et qui a mon avis n’a pas toujours aidé ses artistes et ses projets sociétaux.
La photographie est un très bon moyen de montrer sa ville, ses habitants, ses secrets cachés avec les yeux de chacun.
Ce projet va permettre de rassembler de beaux souvenirs, les êtres humains, d’échanger idées, réminiscences, et prouver que l’artiste, et non moins amie Nathalie, réussi encore une fois, comme elle l’a fait outre Manche a fédérer les Hommes, les faire sortir de leur zone de confort et leur faire lever les yeux de leur androids ou autre tablettes pour partager des “shoots” qui en diront beaucoup sur la belle ville de Sceaux.”

Marie-Pascale


“J’ai décidé de participer à ce projet car il permet à la fois de témoigner sur la vie quotidienne et l’environnement de Sceaux et surtout de partager ce témoignage avec d’autres habitants et d’avoir une autre vision de la ville.
C’est une façon originale de comparer différents points de vue sur l’environnement de la vie de tous les jours.
De plus, connaissant Sceaux maintenant depuis de nombreuses années soit plus de 45 ans, cela permet de contribuer à archiver des images de la ville sur une année et montrer l’évolution au cours du temps.”

Catherine


“En tant que professeure de Qi Gong, ‘jeune’ auto entrepreneur depuis fin 2018, j’ai pu avoir du temps pour profiter et à apprécier vraiment notre belle ville où j’habite depuis 20 ans. Je souhaite contribuer à votre beau projet et participer activement à la vie locale”.

Hui